Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par actu-people

Nabilla de retour dans TPMP avec des larmes et réconciliation avec Matthieu Deloremeau

Alors qu'elle vient de sortir son livre Trop Vite , pour la première fois elle est revenu sur le plateau de Touche Pas à mon poste.

Le soir du 6 novembre c'était sa dernière apparition dans Touche pas à mon poste sur D8, car après on connait le drame que le couple a vécu, avec l'épuisement , médiatisation, pétage de plomb énervement , jalousie, dispute, elle finira par donné un coup de couteau à son compagnon Thomas Vergara.

Après cela , direction la prison de Versailles, un an et demi après elle est de retour sur la scène médiatique pour promouvoir son livre vérité intitulé Trop Vite, un mois avant son jugement elle a décidé de parler , de raconter la vérité.

Depuis un an et demi elle n'avait pas remis les pieds sur le plateau de Cyril Hanouna, elle était invitée hier , Cyril Hanouna est revenu sur les meilleurs moments de Nabilla dans l'émission avec un magnéto avant que celle-ci arrive sur le plateau. Très émue par les images, Nabilla a fondu en larmes.

Pendant l'émission Cyril Hanouna a évoqué sa participation à Danse avec les stars elle a ainsi dit qu'elle n'avait pas été approché pour participer mais qu'elle aimait beaucoup l'émission, mais on devra attendre le 19 mai pour avoir le verdict de son jugement.

Matthieu Delormeau lui n'était pas particulièrement heureux de voir Nabilla les deux se sont clashés un peu, mais Nabilla a su lui répondre calmement, Matthieu n'adhère pas que cette jeune femme soit médiatisée alors qu'elle au cœur d'une affaire judiciaire qui prendra bientôt fin on l'espère pour elle.

Cyril Hanouna a donc organisé des règlements de comptes avec une séquence « dos à dos » . A l'issue de celle_i ils se sont finalement serré dans les bras. Nabilla faire plaie a même complimenté ce dernier "Il est très bien, c'est super ce qu'il fait, il apporte sa touche à lui et je ne lui en veux pas".

D8
D8
D8
D8

D8

Commenter cet article