Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par actu-people

crédits photo : AFP
crédits photo : AFP

L'actrice est la marraine d'une association pour lutter contre le sexisme, mis en place par le gouvernement. Dans une interview accordée au Parisien Magazine elle parle de son engagement.

L'actrice Julie Gayet qui marraine de la campagne, lancée ce jeudi 8 septembre par le gouvernement pour lutter contre le sexisme, machisme. Dans les colonnes du Parisien Magazine, elle explique avoir « toujours été sensible » à cet engagement . . "D'autres femmes avant moi ont ouvert les portes d'une société plus égalitaire, elles ont conquis le droit de vote, assez tardivement d'ailleurs, rappelle la comédienne qui reconnaît ne pas avoir eu besoin "d’affirmer une forme de féminisme" pendant longtemps. Mais "le sexisme perdure sous différentes formes, parfois inconscientes et il faut le pointer parce que l'équilibre entre les femmes et les hommes est fragile et précaire" a t'elle déclaré.

La situation ne s'améliore pas, selon Julie Gayet, qui confie avoir la sensation que cette dernière « est fragilisée », notamment par la remise en cause de l'avortement. L'actrice est féministe par « essence »"Être femme, c'est être féministe, qu'on le veuille ou non. Bien sûr, il y a des réalisatrices qui font des films encore plus machos ou stéréotypés que ceux des hommes, mais nous avons une responsabilité dans ce que nous produisons, dans le message que nous envoyons. Il faut en prendre conscience", explique-t-elle.

Dans le Parisien Magazine l'actrice revient sur un épisode qu'elle a vécu, dans le cinéma "Je passais dans un bureau, j'ai vu le premier assistant se marrer dans un coin avec l'assistant du directeur de casting. Je leur ai demandé ce qu'ils faisaient. Et ils disaient aux filles qui passaient devant eux : 'Il y a une scène de nu, donc il faut faire une photo de vos seins'. Ils leur faisaient lever leur tee-shirt pour faire la photo ! J'ai halluciné. Je leur ai hurlé dessus : 'Mais vous vous rendez compte, vous êtes abjects !' Il faut faire attention, ces pratiques existent toujours".

Commenter cet article

Aude 08/09/2016 14:52

Qui est donc cette femme qui donne des lecons, on ne l'a pas entendu lors des affaires du "burkini"..!?