Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par actu-people

crédits photo : Philippe LOpez / AFP

C'est une des plus longue grève de l'audiovisuel qui à duré 1 mois, la grève s'est achevée mercredi.

Les salariés de la chaine , ont voté hier la fin de la grève historique de 31 jours, sans obtenir de concessions majeures de la part de la direction du Groupe Canal + « Nous sommes restés unis, nous avons livré un bon combat pour l'honneur, mais le conflit s'arrête car nous manquons de troupes fraîches », reconnaît un des journalistes. « Nous avons rempli notre mission en trouvant un compromis, » se félicite quand même Antoine Genton, de la SDJ d'iTélé. « Nous sortons de ce conflit éreintés et meurtris, mais la tête haute » ont déclaré les grévistes dans un communiqué, après avoir mis fin à la grève la plus longue de l'audiovisuel.

 

Mais malgré la fin de la grève au moins 30 personnes vont quitter la chaine info du groupe Vivendi. Ils vont partir mais pas par la clause de conscience non sécurisée juridiquement, mais par le biais d'un accord collectif qui assure un dédommagement minimum de 6 mois pour les plus récentes recrues. Les conditions financières ont été améliorées par la direction depuis la fin de la grève. Chaque départ sera remplacé dit Canal +.

 

Après l'intervention de la ministre de la Culture et du Travail, les grévistes ont notamment obtenu la nomination d'un directeur délégué à l'information. Mais, il sera nommé par la direction sans que la rédaction se prononce et sera sous la responsabilité du patron de la chaine Serge Nedjar, qui reste donc le directeur de l'information alors que les journalistes demandaient que les deux directions soient dissociées.

 

Il y aura aussi un comité d'éthique qui sera constitué d'ici la fin de la l'année et une charte éthique sera rédigée d'ici 4 mois promet la direction. Les journalistes auront aussi le droit ne pas travailler avec Jean-Marc Morandini, mais ils ont pas réussi à obtenir le départ de ce dernier , qui à été mis en examen en septembre pour « corruption de mineur aggravée »
 

 

Commenter cet article